CULTURE // LIFESTYLE // SPORT // KESKONFÈ // BUZZNESS // BUZZVISIO

Buzzmag 29

Buzzistwa #2 La création du Front antillo-guyanais pour l’autonomie (FAGA) en 1961

Lord d’un congrès des écrivains et artistes noirs en mars 1959, l’homme de lettres antillais, Édouard Glissant confesse au poète-député Aimé Césaire son projet de fonder le front uni des Antillais et Guyanais pour la revendication de l’autonomie. Tout au long de cet échange de paroles, Albert Béville et Frantz Fanon sont présents et donnent leur soutien à Glissant. Cette idée du Front commun correspond à une sorte de radicalisation du mouvement étudiant antillais à Paris, et fera écho à aux événements qui se déroulent outre-Atlantique ainsi que dans le monde.

En effet, au même moment, en décembre de la même année, à Fort-de-France en Martinique, un incident attise la colère du peuple martiniquais ; ce qui déclenche une véritable émeute qui prend une tournure nationaliste. Cet incident fit 3 morts martiniquais. De plus, la guerre d’Indépendance de l’Algérie (1954-1962) accélère la fondation du futur FAGA.

De ce fait, à la suite des réflexions menées en décembre 1959 et en janvier 1960, les 22 et 23 avril 1961, à l’hôtel Moderne de la Place de la République, le congrès de la fondation du Front des Antilles et de la Guyane pour l’autonomie a été organisé et celle la fondation de l’organisation du même nom, sous le sigle, FAGA.

Le front sera dissolu en juillet 1961 car le groupe subissait énormément de pressions.

Par Melody Moutamalle Limièkilti

Source de l’image : https://edouardglissant.world/du-tout-monde/front-antillo-guyanais-et-ses-documents/