CULTURE // LIFESTYLE // SPORT // KESKONFÈ // BUZZINESS // BUZZVISIO

Buzzmag 29

Buzzistwa #10 Le régime vichyste en Martinique (1940-1943)

Temps dur pour les Français qui perdirent contre l’Allemagne, le 10 mai 1940, face à cette guerre « éclair ». C’est la débâcle ! La France, tombent aux mains des nazistes et des« collaborateurs ». Une nouvelle ère politique est installée par le Maréchal Pétain, au lendemain de la signature de l’armistice (juin 1940), sonnant le glas de la IIIème République, accusée par le pouvoir en place d’avoir conduit la France à la ruine. La démocratie française vole en éclat !

Dans les territoires antillais, l’amiral Robert, haut-commissaire de la République aux Antilles et en Guyane, arrive en Martinique en septembre 1939, pour représenter le nouveau régime et l’instaurer. En effet, il est chargé de « coordonner toutes les mesures, intéressant directement ou indirectement la défense nationale, l’ordre intérieur et l’économie locale ».

La Martinique sombre, progressivement, dans un régime totalitaire, en rupture totale avec les principes de la République française. De ce fait et pour contrer toutes formes d’opposition sur la nouvelle ère politique instaurée, les sessions des conseils généraux et municipaux, lieux d’exercice de la démocratie locale, sont suspendues par la loi du 27 octobre 1940. Le territoire martiniquais est placé sous l’autorité de l’amiral Robert avec une administration recomposée et une nouvelle commission administrative.

« An tan Wobè » est une époque très dure pour cette population martiniquaise dont le mot d’ordre sera « survie ». Ce temps résonne encore dans la mémoire collective de nos aïeuls comme une période de famine et de disette mais aussi de liberté et de dissidence (dont le Camp de Balata en sera le symbole de résistance par excellence).

D’ailleurs, la Martinique, souhaitant encore sa liberté, va se rallier à la France libre, dispositions qui sont abrogées par le décret du 22 juillet 1943 et qui rétablit, par la même occasion, les conseils généraux et les commissions coloniales aux Antilles.

Bientôt, la Martinique sera libre ; ce qui arrivera lors de la libération en 1945 !

Par Melody Moutamalle de Limièkilti

Sources de l’image :http://blakes.fr/an-tan-robe-dissidence-aux-antilles/