CULTURE // LIFESTYLE // SPORT // KESKONFÈ // BUZZINESS // BUZZVISIO

« BEBE COMPTE » Le nouveau titre de MERYL FT. AKIYO

Meryl

Ce 12 février 2021, sort BÉBÉ COMPTE, le tout nouveau titre de MERYL en featuring avec le groupe mythique AKIYO. Cette collaboration inédite posée sur des airs de carnaval est une chanson du peuple. Elle parle de la façon dont nous vivons aujourd’hui qui nécessite que l’on paye toujours et encore, même quand l’on pense en avoir terminé. C’est une roue sans fin : vous achetez une maison, mais vous êtes soumis à des taxes dessus, etc. On ne finit jamais de débourser…
BÉBÉ COMPTE est donc un son de rue mettant en exergue tous les instruments qui font référence à la culture antillaise de manière générale.
La collaboration avec AKIYO, quant à elle, s’est faite dans la volonté de travailler avec des artistes ancrés dans le paysage culturel antillais. AKIYO était une évidence tant l’image du groupe est forte. Cela permettait de faire passer un message qui parle à une cible multi-générationnelle.

L’ARTISTE :
Rares sont les paroliers ou topliners hip-hop devenus stars en France et à l’étranger lorsqu’ils ont décidé d’être interprètes. Et si Meryl était la prochaine ?
Originaire du Saint-Esprit en Martinique, elle n’a que 3 ans lorsqu’elle se donne en concert chez elle, fredonnant les chansons de Whitney Houston et Michael Jackson. Très tôt, elle est attirée par les mélodies que ce soit des artistes locaux ou des grandes stars internationales. Son père lui apprend à reconnaître les instruments qu’elle entend.
Le rap n’arrive que bien plus tard, lorsqu’elle rencontre Specta, un rappeur de l’underground martiniquais. Ce dernier la prend sous son aile après avoir écouté sa démo et lui promulgue quelques précieux conseils. Elle apprend ainsi à structurer un morceau et à être plus efficace dans son écriture et sa manière de chanter. Ensemble, ils sortent le titre « Agression textuelle » qui lui a permis de se présenter aux yeux du public antillais. Si sa performance énervée se fait remarquer, elle, étonnamment, n’écoute pas beaucoup de rap. À la maison, ce sont plutôt Chris Brown, le dancehall et les productions locales ou américaines qui tournent en boucle.

Mr. Nin, un producteur basé à Montpellier la repère et décide de la produire. De leurs collaborations naît « I Luv Dat » (un remix de « Bitch Better Have My Money » de Rihanna), « Dans mon bled » et le tube underground « An chanjé ». C’est durant cette période que Meryl apprend l’existence des « ghostwriters », ces artistes qui écrivent pour d’autres artistes. Déterminée, elle propose des textes à des artistes locaux et contacte les labels en France pour leur proposer ses services. Depuis, Meryl a participé aux albums de SCH, Soprano et Niska. En parallèle, elle développe son propre catalogue de titres ; avec « Béni », la rappeuse est littéralement propulsée sur le devant de la scène. Sur la production de Pyroman, Yungspliff & Chapo, la spiritaine montre toute l’étendue de son talent : flow incisif et mélodies entêtantes. S’en suit l’hymne « Ah La La » et le tube « Wollan ». Plusieurs millions de vues plus tard et les labels se lancent dans une guerre pour signer le phénomène Meryl…

Après le succès de JOUR AVANT CAVIAR, Méryl s’apprête à sortir sa 2ème Mixtape courant 2021. Le titre BÉBÉ COMPTE en fera partie.

Titre BÉBÉ COMPTE à découvrir https://meryl.bfan.link/bbcompte